Notre 18 novembre

Mis à jour : 13 déc. 2020

Le 18 novembre est pour nous une date de commémoration, une date de mémoire, d’hommage et surtout de mobilisation.


La commémoration française de l’abolition de l’esclavage du 10 mai est une mascarade qui n’a aucun sens pour nous ; une date choisie par une puissance néocoloniale qui a bâtie sa richesse sur le dos de nos ancêtres et qui continue de piller le continent africain et ses colonies départementalisées. Nous rejetons cette date et choisissons le 18 novembre pour commémorer les luttes et les victoires de nos vaillant.e.s ancêtres.


Manifestation à Paris contre l'esclavage en Libye

Nous étions des milliers dans les rues de Paris le 18 novembre 2017 pour dénoncer l’immonde système qui réduit en esclavage nos soeurs et frères en Libye et qui se poursuit encore à l’heure actuelle. Ivres de rage de voir que nos semblables, nos soeurs et frères, subissent en Libye ce que nos ancêtres ont subis pendant l’esclavage et la colonisation. Notre colère est grande face à l’inaction criminelle des dirigeants africain·e·s corrompu·e·s, à la solde d’un Occident destructeur, cynique et meurtrier.



200 ans plus tôt nos soeurs et frères haitien·n·es nous ont montré la voie en terrassant l’ennemi esclavagiste français à la bataille de Vertières le 18 novembre 1803.


Bataille de Vertières

Cette victoire sur l’empire français colonial a menée à la création de la première République Noire. C’est en gardant toujours en mémoire cette foudroyante victoire que nous déclarons que l’inertie n’est pas une option!





Non. L’inertie n’est pas une option quand en 2020 encore, nos semblables, traité·e·s comme des biens meubles, sont torturé·e·s et tué·e·s en Libye.

Elle n’est pas une option quand nos soeurs domestiques au Liban sont torturées, violées, poussées au suicide, tuées en Arabie Saoudite, au Koweit... L’inertie n’est toujours pas une option lorsque des Africain·e·s meurent en Méditerranée ; et lorsqu’iels arrivent à la forteresse Europe iels sont traité·e·s comme la lie de l’Humanité ; enfermé·e·s dans des conditions indignes dans les camps comme à Moria en Grèce, puis dans les CRA, laissé·e·s sans papiers, sans droits, exploité·e·s par Frichti ou Chronopost, devant se battre pour faire valoir le moindre de leurs droits humains.



Ceci est un appel à tout.e.s les Africain·e·s Noir·e·s, à tout·e.s les Afrodescendant·e·s, à venir commémorer nos victoires, nos luttes et surtout de ne pas oublier celles et ceux d’entre nous qui sont les plus vulnérables et sont toujours en lutte. Oui nous sommes tout.e.s Noir.e.s mais nous ne sommes pas tou.t.e.s logé.e.s à la même enseigne.


Faisons raisonner nos voix jusqu’en Libye partout où nos soeurs et frères sont dénué·e·s de leur Humanité. Dans l’esprit de la bataille de Vertières, des combats pour notre indépendance pour notre Liberté de nos ancêtres, pour celles et ceux qui luttent encore pour leur dignité, rassemblons-nous le 18 novembre: Tant qu’iels ne sont pas libres, nous ne le sommes pas réellement.


Cette date sera commémorée sous forme de deux panels en ligne : 18 et 19 novembre

Vidéo du panel : "Battaille de Vertières" 18 Nov

Vidéo du panel : "Des noirs esclaves en Libye" 19 Nov


76 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 Powered by C.A.A.N. 

  • Gris Facebook Icône
  • Twitter
  • Instagram